L’alchimie poétique est un thème fondamental du célèbre recueil Les Fleurs du mal de Charles Baudelaire. L’idée de transformation et de sublimation, parfois corruption, transcende l’oeuvre, est une clé d’analyse primordiale pour lire ce fascinant ouvrage.

Les Fleurs du Mal est le recueil le plus connu de Charles Baudelaire. Après sa publication en 1857, il est condamné pour obscénité, et plusieurs poèmes sont retirés. Le recueil peut être lu selon plusieurs parcours, l’amour, le spleen, et l’alchimie poétique.

Brève introduction à l’alchimie poétique

Quel est le principe de l’alchimie ?

Pour comprendre cette idée d’alchimie poétique, il faut en revenir à cette science mystique datant du IXe siècle avant Jésus Christ. On trouve les traces des premiers alchimistes en Égypte ancienne. Ils pensaient pouvoir transformer les métaux en or et prolonger la vie indéfiniment.

Pour atteindre ces deux buts, les alchimistes recherchaient la pierre philosophale. Cette quête étaient appelée le Grand Oeuvre.

Les traités d’alchimie que l’on a retrouvés mentionnent 3 étapes au Grand Oeuvre supposées déboucher sur la fabrication de la pierre philosophale : l’oeuvre au noir, l’oeuvre au blanc et l’oeuvre au rouge.

L'alchimie poétique dans les Fleurs du mal de Baudelaire (Bac 2023)

Mais donc c’est quoi l’alchimie poétique ?

L’alchimie poétique est une image dérivée de l’alchimie mystique. Le poète compare la poésie à la pierre philosophale dont le Grand Oeuvre serait de pouvoir transformer la banalité du réel en merveille poétique, le laid en beau et le banal en sublime.

Ainsi le poète, par le langage poétique, serait capable de sublimer la réalité, de la transformer en or. La poésie, comme l’alchimie, est également porteuse d’éternité en cela qu’elle fige des image et des sentiments dans le temps. Donc l’alchimie poétique sublime et préserve.

L’alchimie poétique dans les Fleurs du Mal

Qu’est-ce que l’alchimie poétique dans les fleurs du mal ?

L’alchimie est rarement mentionnée directement dans le recueil Les Fleurs du Mal de Baudelaire. Cependant, de nombreux poèmes y font référence en cela qu’ils s’appuient sur la laideur d’un sujet qui devient sublimé par la parole poétique. L’alchimie poétique revient à transformer le réel.

Tout au long du recueil, on retrouve donc des poèmes où la laideur et la banalité du réel sont transformés par le poète, le mal peut recouvrer sa beauté essentielle, ce qui explique le choix de certains sujets très sombres, comme le poème “À une charogne” rapprochant la femme aimée d’un cadavre en décomposition.

Qu’est-ce que la boue et l’or dans Les Fleurs du mal ?

Baudelaire évoque lui-même dans son projet d’épilogue la volonté de changer la “boue” en “or”. C’est une manière pour lui d’exposer le processus d’alchimie poétique. On retrouve ce passage de la boue à l’or jusqu’au titre de la partie “Spleen et idéal”.

L’alchimie poétique dans Les Fleurs du mal est donc également liée au spleen, car l’alchimiste cherche aussi à améliorer sa propre vie. Baudelaire pourrait donc lutter contre ce mal de vivre en extrayant la beauté caché dans l’essence de toute chose.

Comment Baudelaire aborde la figure de l’alchimiste ?

Baudelaire aborde de front la figure de l’alchimiste dans le poème “Alchimie de la douleur”. On y peut voir un poète alchimiste qui subit son don puisqu’il ne parvient qu’à une alchimie inversée, c’est à dire que tout ce qu’il fait revient à corrompre le réel.

Poème “Alchimie de la douleur” :

L’un t’éclaire avec son ardeur,
L’autre en toi met son deuil, Nature !
Ce qui dit à l’un : Sépulture !
Dit à l’autre : Vie et splendeur !

Hermès inconnu qui m’assistes
Et qui toujours m’intimidas,
Tu me rends l’égal de Midas,
Le plus triste des alchimistes ;

Par toi je change l’or en fer
Et le paradis en enfer ;
Dans le suaire des nuages

Je découvre un cadavre cher,
Et sur les célestes rivages
Je bâtis de grands sarcophages.

Les Fleurs du mal, Charles Baudelaire

On remarque dans ce poème les références à Hermès Trismegiste et au roi Midas. Le premier est le dieu fondateur de l’alchimie dans la mythologie gréco-égyptienne. Le second, roi ayant reçu le don/malédiction de voir tout ce qu’il touchait en or, permet de rapprocher l’alchimiste d’un être maudit.

Par ailleurs, le lexique de la mort est omniprésent dans le poème. Ainsi, Baudelaire crée une figure de poète alchimiste chargé d’un fardeau qu’il ne parvient pas à porter. C’est l’échec de l’alchimie poétique qui est montré ici, comme une souillure supplémentaire du monde.

Quels poèmes de Baudelaire associent la poésie à une quête alchimique ?

Dans Les Fleurs du mal de Baudelaire, de nombreux poèmes sont à associer au thème de l’alchimie poétique. On retrouve par exemple le poème “Alchimie de la douleur”, mais aussi les poème “À une charogne” ; “L’albatros” ; “Spleen IV” ainsi que plusieurs autres.

En fait, Charles Baudelaire place son recueil sous le signe de l’alchimie dès le titre : “Les Fleurs du mal” porte une sorte d’antithèse en opposant la connotation positive des fleurs à l’idée du mal. De plus, la floraison elle-même est une alchimie.

Les nuances de l’alchimie poétique dans Les Fleurs du mal

Présenter Les Fleurs du mal comme un recueil visant uniquement à extraire la beauté du réel serait extrêmement réducteur.

D’abord, il est important de rappeler que le poète, comme Baudelaire le souligne dans “L’albatros” est un être isolé. S’il cherche à montrer l’essence des choses par sa poésie, peu nombreux sont ceux qui peuvent le comprendre.

De plus, l’alchimie peut être vue comme une entreprise vouée à l’échec. En témoigne le poème “Alchimie de la douleur” où le poète n’arrive finalement à bâtir que “de grands sarcophages”.

Est-il condamné, comme l’alchimiste à une quête toujours infructueuse qui revendrait donc à ne faire que remuer la fange sans pouvoir en faire de l’or ?

Pourtant, l’alchimie permet au moins de prolonger la vie d’une certaine façon.

Pensons aux deux derniers vers du poème “À une charogne” : “j’ai gardé la forme et l’essence divine / De mes amours décomposés !” Le poète affirme bien ici qu’après sa mort, la femme conservera son essence au sein de la poésie, l’alchimie n’est donc pas un échec complet.

Pour conclure sur l’alchimie poétique dans Les Fleurs du mal

Si l’idée d’alchimie et de transformation de la boue en or apparait dès le titre du recueil et résonne dans de nombreux poèmes, ne perdons pas de vue que le recueil est vaste et complexe.

Sa lecture alchimique ne doit pas masquer les enjeux symbolistes, la pesanteur du spleen ou encore l’érotisme de certains poèmes.

Cependant, il est important de garder à l’esprit cette volonté de sublimer le réel dans de nombreux poèmes.

Baudelaire n’est pas seul à s’emparer de cet imaginaire de l’alchimiste, on peut citer par exemple “L‘alchimiste” d’Aloysius Bertrand ou “Vénus Anadyomène” d’Arthur Rimbaud pour ouvrir la réflexion.

Besoin d’une aide personnalisée ?

Je propose également des cours particuliers pour tous niveaux :

  • Préparation d’examens
  • Stages méthodologiques
  • Révisions culture littéraire
  • Grammaire et orthographe
  • Et bien d’autres possibilités

Le tout en 100% distanciel (par WebCam) à partir de 30 euros / heure.

N’hésitez pas à me contacter ([email protected]) pour davantage de renseignements, et pour réserver votre premier cours !

Recommended Articles

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *