Pour préparer le bac de français, je vous propose une courte biographie de Molière, l’un des auteurs au programme. Il est aussi l’un des dramaturges français les plus célèbres, jusqu’à donner son nom à la langue français par périphrase : “la langue de Molière“.

Biographie Courte Molière : Jeunesse et premiers échecs

Molière est né à Paris en 1622. Son vrai nom est Jean-Baptiste Poquelin. Il vient d’une famille de marchands. Son père est tapissier (vendeur de tissus pour les meubles) et obtient en 1631 la charge de “tapissier ordinaire du roi”. Il a dans l’idée de transmettre cette charge à son fils quand il grandira.

Mais Molière en décidera autrement. Il suit des études de droit au collège de Clermont (ancien nom du lycée Louis Le Grand à Paris), mais ne devient jamais avocat.

Il renonce à la charge de tapissier que voulait lui transmettre son père. En 1643, il fonde, avec plusieurs membres de la famille Béjart, une troupe nommée l’Illustre Théâtre.

Les débuts de la troupe sont difficiles, ils s’essayent à l’interprétation de tragédies et malgré quelques petits succès, la troupe croule rapidement sous les dettes. Molière, qui est devenu rapidement chef de troupe est mis en prison.

Biographie Courte Molière : Le départ en province

Le père de Molière sort son fils de prison et ce dernier décide de quitter Paris avec sa troupe. Pendant 13 ans, de 1645 à 1658, ils vont sillonner les routes de France, aller de ville en ville pour se produire sur des scènes dressées sur des places extérieures.

Après un échec dans l’ouest de la France en 1645, ils ne se produisent plus sous le nom d’Illustre Théâtre, mais avec la troupe du Duc d’Épernon qui les a embauché à Paris en 1646.

C’est pendant ces années “d’exil” loin de Paris que Molière apprend à écrire des pièces. Il s’inspire de ce qu’il voit, découvre les accents régionaux et paysans qu’il réutilisera souvent à des fins comiques, et il peaufine ses talents d’acteur.

En 1653, la troupe acquière la protection du prince de Conti. C’est un protecteur puissant qui les aide financièrement et culturellement grâce à son nom prestigieux.

En 1658, la troupe amorce son retour à Paris. Elle s’est forgée une excellente réputation en province. Les comédiens s’installent d’abord à Rouen pour la proximité avec Paris, le temps de trouver un nouveau protecteur et une salle pour jouer.

Biographie Courte Molière : Le retour à Paris

Le succès est rapidement au rendez-vous. La troupe est d’abord protégée par “Monsieur” (titre donné au frère du roi, puis adoptée comme troupe officielle par le roi lui-même.

La grande visibilité dont bénéficie le dramaturge à Paris le place également au centre de plusieurs “querelles”. Ainsi, sa pièce L’école de femmes est accusée par certains critiques d’immoralité.

C’est ensuite la pièce Le Tartuffe qui sera accusée de critiquer l’Église et qui devra attendre 5 ans avant de pouvoir être représentée. Enfin, la pièce Dom Juan, bien qu’ayant eu un grand succès lors des premières représentations, sera également vivement critiquée.

Biographie Courte Molière : La dernière pièce

La dernière comédie de Molière est celle au programme du Bac de Français : Le Malade Imaginaire. La pièce parle d’un hypocondriaque nommé Argan et joué à l’époque par Molière.

Mais si le personnage est hors de danger, il n’en est pas de même pour le dramaturge. Molière meurt en 1673, chez lui, après une représentation de sa comédie.

La légende laisse entendre que Molière aurait été malade depuis un certain temps, et que tout en jouant un “malade imaginaire”, il aurait caché son état. La même légende voudrait qu’il soit mort sur scène, à la fin de la représentation. Hélas, ces belles histoires tiennent davantage de la fable que de la réalité.

Molière, grâce à l’intervention du roi, est enterré sans cérémonie et de nuit au cimetière de La Chapelle Saint-Joseph. En effet, il n’a pas eu le temps de renoncer à son métier de comédien avant de mourir. L’Église s’oppose farouchement aux acteurs qu’elle tient pour des dissimulateurs.

Quelles sont les pièces les plus connues de Molière ?

Molière a écrit de nombreuses comédies qui sont passées à la postérité. On peut considérer L’École des femmes, 1662, Dom Juan, 1665, Le Tartuffe, 1669, Le Malade Imaginaire, 1673 ou encore Le Misanthrope, 1666 et L’Avare, 1668, comme ses pièces les plus connues.

À quel mouvement littéraire appartient Molière ?

Molière appartient au mouvement du classicisme. C’est un mouvement caractérisé par l’idéal de l’honnête homme, et une volonté de clarté, de symétrie, d’équilibre.

Pourquoi Molière est un moraliste ?

Molière est souvent considéré comme un moraliste car derrière ses comédies se cachent des leçons de vie. Il critique souvent un type de personne, une catégorie sociale, ou un comportement, représentés par des personnages de ces pièces.

Il se sert du ridicule de ses personnages pour dénoncer les travers de la société et dissuader les spectateurs de les imiter car : “on veut bien être méchant, mais on ne veut point être ridicule.”

Pour approfondir, je vous conseille cette conférence de George Forestier, spécialiste du XVIIe siècle et de Molière.

Pour préparer le bac, vous trouverez ici une explication linéaire de la scène 6 du premier acte du Malade Imaginaire et une explication linéaire de la scène 10 du troisième acte du Malade Imaginaire.

Besoin d’une aide personnalisée ?

Je propose également des cours particuliers pour tous niveaux :

  • Préparation d’examens
  • Stages méthodologiques
  • Révisions culture littéraire
  • Grammaire et orthographe
  • Et bien d’autres possibilités

Le tout en 100% distanciel (par WebCam) à partir de 30 euros / heure.

N’hésitez pas à me contacter ([email protected]) pour davantage de renseignements, et pour réserver votre premier cours !

Recommended Articles

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *