À l’écrit du bac de français, vous aurez le choix entre deux grandes épreuves : la dissertation et le commentaire littéraire (aussi appelé commentaire composé, j’utiliserai les 2 appellations indistinctement).

Il s’agit d’une épreuve complexe et dense avec de nombreuses contraintes de forme.

Dans cet article, je vais vous donner la méthode complète pour parfaitement réussir votre commentaire littéraire au bac de français. Et croyez-moi, bien maîtriser cette méthode permet d’avoir une excellente note (18/20 – 19/20) beaucoup plus facilement que vous ne le pensez.

Alors assez tardé, c’est parti pour la meilleure méthode de commentaire composé !

Méthode Commentaire Littéraire Bac

Méthode bac : les objectifs du commentaire littéraire

L’objectif du commentaire composé est de rendre compte de la façon dont l’auteur « fabrique » son texte pour atteindre un « objectif ». En d’autres termes, si le texte veut faire rire le lecteur, quels procédés sont mis en place pour y parvenir ?

Il faut aussi de penser « plus loin ». Si l’auteur veut faire rire, il y a peut-être une autre raison, critiquer la société, transmettre une idée ?

En 2 mots, le but d’un commentaire composé est de rendre compte de l’effet produit par un texte sur le lecteur ou le spectateur, et de la façon dont sa forme est au service de cet effet. 

Si ce n’est pas déjà fait, je vous conseille de jeter un oeil à mon article “comment analyser un texte” qui vous donnera les bases à maîtriser avant de s’attaquer au commentaire littéraire. Vous trouverez aussi ici un article qui recense les principaux procédés littéraires et un autre sur ici sur les principaux mouvements littéraires utiles pour le commentaire.

Il est également nécessaire d’employer un vocabulaire précis : nommer les figures de style, les catégories grammaticales des mots que vous relevez … Ce vocabulaire est précieux car il permet de construire une pensée solide. Votre commentaire ne pourra pas être excellent si votre langage est hésitant.

Enfin, pour rappel, le commentaire permet au correcteur d’évaluer votre travail, et pas le texte. Ainsi, il est inutile de vendre ou de dénigrer le texte sur lequel vous travaillez.

Le correcteur va vérifier si vos analyse sont pertinentes, et appuyées sur des éléments précis du texte. Il va également s’assurer que vous maîtrisez la méthode et que la structure du commentaire est correcte.

Objectifs du commentaire : résumé

Méthode bac : les objectifs du commentaire littéraire
Les objectifs du commentaire
  • Montrer au correcteur que vous comprenez le texte et que vous arrivez à l’expliquer.
  • Montrer au correcteur que vous avez un bagage grammatical et stylistique suffisant.
  • Montrer au correcteur que vous comprenez que le fond est intimement lié à la forme.
  • Montrer au correcteur que vous maîtrisez la structure du commentaire littéraire.

Comment faire un bon commentaire au bac de français ? Quelques conseils :

  • Ne pas s’adresser au correcteur : les formules du type « je vais vous montrer que … » sont à bannir. À la place, utilisez la forme impersonnelle, le pronom impersonnel « on » ou la 1ère personne du pluriel « nous ». Exemple : « Il est clair que … » « on peut constater que … » « nous pouvons voir que … »
  • Éviter au maximum le « je ». Mieux vaut partir de l’idée. Ex : « Je vois que l’auteur utilise une accumulation pour appuyer son idée … » -> « L’auteur utilise une accumulation pour appuyer son idée »
  • TOUJOURS mêler le fond à la forme. Le fond, c’est le sens du texte, son message, son objectif ; la forme, c’est sa construction, les procédés d’écriture, sa structure. Il est INUTILE de relever une figure de style sans la lier au sens du texte. Exemple : « Il y a une métaphore l.3 » -> « La métaphore l.3 permet à l’auteur de montrer que le personnage est brutal car … »
  • Le nom des parties et sous-parties, ainsi que les titres « introduction » et « conclusion » ne doivent pas apparaître. C’est la présentation (sauts de lignes, alinéas) qui permet au correcteur de se retrouver dans le devoir.

Comment bien rédiger un commentaire littéraire ?

Le commentaire littéraire, c’est avant tout une structure stricte qu’il faut toujours suivre :

  1. Introduction
  2. Développement
  3. Conclusion

L’introduction permet de présenter le texte et l’intrigue et d’annoncer la problématique et les axes retenus pour l’analyse (plan). C’est une partie primordiale du devoir, car la première lue par le correcteur. Une introduction bien rédigée permet de mettre le correcteur dans une meilleure condition pour lire la suite du devoir.

Étapes à suivre :

  • Présenter l’œuvre, l’auteur et le contexte
  • Présenter l’histoire
  • Annoncer la problématique
  • Annoncer le plan

Descendez la page pour plus d’explications sur l’introduction.

Le développement est le corps du devoir. C’est à cet endroit que l’analyse sera présentée, en respectant un plan (soit 2 grandes parties avec chacune 3 sous-parties, soit 3 grandes parties avec chacune 2 sous-parties)

Descendez la page pour plus d’explications sur le développement.

La conclusion permet de revenir sur le développement en résumant ce qui a été dit, puis de répondre avec précision à la problématique posée en introduction. Elle donne aussi la possibilité de faire une « ouverture », c’est-à-dire d’élargir la réflexion sur un autre texte, un autre auteur, une autre question …

Étapes : 

  • Rappel du cheminement
  • Rappel de la problématique
  • Réponse à la problématique
  • Ouverture

Descendez la page pour plus d’explications sur la conclusion.

Comment trouver la bonne problématique ? Comment trouver le bon plan ?

Ces deux questions sont intimement liées. Face à un texte, il est parfois difficile de savoir quoi dire, quelle question se poser, quel plan suivre. La solution se trouve dans le texte lui-même. C’est donc du texte qu’il faut partir.

Il existe 2 méthodes pour “faire parler” un texte et trouver le plan et la problématique :

1. Analyse linéaire

Il s’agit de commencer par analyser le texte ligne par ligne, pour trouver les figures de style et les éléments notables dans la forme du texte.

Une fois cette analyse faite, on l’utilise pour fabriquer le plan en répartissant et en classant les remarques de l’analyse linéaire dans chaque partie. En d’autres termes, on reprend tous les éléments analysés, et on les range dans 2 ou 3 grandes “boîtes” qui deviendront les parties du commentaire.

Il ne restera plus qu’à donner un nom à ces boîtes en fonction de ce qu’elles contiennent. Cette méthode permet en général d’analyser le texte en profondeur et de ne rien oublier.

En revanche, elle vous fait courir un plus grand risque de hors-sujet. Avec cette méthode, on part du texte, on construit le plan, puis on invente la problématique.

Méthode bac : fabriquer le plan du commentaire littéraire
Fabriquer un plan de commentaire

2. Axes de lecture

Il s’agit de commencer par trouver le plan, en ayant rapidement parcouru le texte et compris son sens, on peut bâtir un plan en observant ce dont le texte parle le plus, et ensuite l’alimenter en analysant des procédés et en les rangeant dans les parties adaptées.

  • C’est la méthode que je recommande pour les élèves des filières technologiques, car les axes de lecture (le plan) sont donnés au début de l’épreuve, il n’est pas nécessaire de les trouver soi-même.
  • Une fois les axes trouvés, on trouve une problématique. Elle doit reprendre les mots importants des axes et permettre de guider l’analyse du texte pendant l’ensemble du devoir. C’est une sorte de guide dont il ne faut pas trop s’éloigner sous peine de tomber dans le hors-sujet.

Méthode bac : l’introduction du commentaire littéraire

L’introduction du commentaire est une partie primordial de votre devoir. Il ne faut jamais la négliger car elle permet à votre correcteur d’entrer dans votre production, c’est le premier avis qu’il se fait sur votre travail.

Quelles sont les étapes d’une introduction de commentaire ?

Une introduction doit suivre des étapes bien précises, vous pouvez les apprendre par coeur car elles ne changent jamais :

  • Présentation : Il s’agit de replacer le texte dans l’œuvre de laquelle il est extrait, dans son mouvement littéraire, par rapport à son genre littéraire, à son époque et son auteur.
  • L’histoire : Ensuite vous devez présenter l’histoire de l’œuvre, la trame, en deux lignes.
  • La situation : Si vous connaissez l’oeuvre, il est utile de situer l’extrait : que s’est-il passé avant pour en arriver à cette situation ? Quelles conséquences aura l’extrait présenté dans la suite de l’oeuvre ? Attention toutefois de ne pas trop raconter, une ligne ou deux doivent suffire.
  • Problématique : Formulez une question pour guider votre analyse du texte, qui soit suffisamment spécifique pour ne pouvoir s’appliquer qu’au texte que vous analysez mais également assez large pour ne pas limiter votre analyse.
  • Annonce du plan : Annoncez les grandes parties de manière suffisamment explicite pour que le correcteur sache immédiatement comment va s’organiser votre devoir. Variez les formules et essayez de ne pas être redondant.

→ Ne négligez pas votre style, si le correcteur a plaisir à vous lire, à lire une écriture fluide, son opinion et la note n’en seront que meilleures.

Exemple d’introduction rédigée ici.

Quelques éléments sur la problématique :

Comment trouver la bonne problématique ?

Votre problématique doit idéalement reprendre les mots clefs des titres de votre plan. De cette façon vous êtes sûr de ne pas faire de hors sujet, et que votre problématique englobera toute votre analyse.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il est plus sage de commencer par analyser le texte et construire le plan que de commencer par chercher une problématique. Trouver la problématique en premier limiterait votre esprit car vous partiriez avec un à-priori sur le texte.

Vous pouvez formuler la problématique sous la forme d’une phrase interrogative (comment le texte utilise-t-il le registre comique pour critiquer la société de son époque ?), ou d’une phrase déclarative (nous allons voir comment le texte utilise le registre comique pour critiquer la société de son époque).

Pour introduire une problématique, il est bon d’apprendre par coeur une ou deux petites phrases :

  • La classique : “on se demandera ici ………………………………….”
  • La précise : “ce texte nous pousse à nous interroger sur …………………………………………..”
  • La poussée : “dans l’optique d’une meilleure compréhension de ce texte, nous nous pencherons sur la question suivante : ………………………………………………………………………………”

Attention à la double interrogation ! Si la phrase d’introduction est une phrase déclarative avec un verbe de questionnement (“se demander” “s’interroger” …) il n’est alors pas nécessaire de mettre de point d’interrogation ni de faire d’inversion sujet-verbe car il s’agit d’une interrogation indirecte.

Exemple : “on se demandera ici pour quelle raison le texte dit cela.” et pas “on se demandera ici pour quelle raison le texte dit-il cela ?”

Si l’on veut insérer la problématique sous la forme d’une interrogation directe, il faut utiliser les deux-points. Exemple : “On se posera la question suivante : pour quelle raison le texte dit-il cela ?”

Quelques éléments pour l’annonce du plan :

Comme pour la problématique, il est utile d’apprendre par coeur quelques phrases d’annonce du plan pour gagner du temps.

  • Modèle 1 : “pour répondre à cette question, nous verrons d’abord que …………, nous verrons ensuite que ………….., enfin, nous verrons que ……………”
  • Modèle 2 : ” nous répondrons à cette question en nous intéressant d’abord à …………, puis à …………., et enfin à ……………”
  • Modèle 3 : “Afin d’apporter une réponse complète à cette interrogation, nous verrons dans un premier temps ………………., dans un second temps nous observerons …………………, puis, dans un troisième temps nous nous intéresserons à …………………..”

Pour des raisons de style, il est important d’essayer d’éviter les répétitions et redondances en variant le plus possible les formules et les mots utilisés.

Il faut également penser à utiliser des mots de liaison (puis, ensuite, d’abord, enfin …) dès l’annonce du plan.

Méthode bac : le développement du commentaire littéraire

Le développement est la partie centrale de votre devoir. Il est important que le correcteur puisse s’y retrouver facilement. Mais comme il est interdit d’écrire les titres des parties, c’est la structure qui lui permettra de naviguer dans votre travail.

La structure de base est la suivante : sautez 2 lignes entre l’introduction et le développement, 2 lignes entre chaque grande partie, 2 lignes entre le développement et la conclusion, et 1 ligne entre chaque sous-partie.

Méthode bac : la structure du commentaire littéraire
Structure d’un commentaire littéraire

Idéalement, pour fluidifier votre écrit et garder en tête la problématique, chaque sous-partie doit commencer par une brève introduction rappelant ce que vous allez y montrer. La dernière sous-partie d’une grande partie doit permettre de faire la transition avec la suite : il faut donc faire une mini-conclusion dans laquelle vous rappelez en deux mots ce que vous avez montré dans cette grande partie, et comment cette dernière est liée à la suivante.

Méthode bac : la conclusion du commentaire littéraire

En simplifiant beaucoup, on peut dire que la conclusion prend la forme d’une introduction à l’envers.

En effet, celle-ci part de votre analyse et commence par rappeler ce que vous avez démontré dans le développement (un peu comme le plan, en remplaçant “nous allons voir” par “nous avons vu”).

Dans un second temps, il faut rappeler la problématique, et y répondre avec le plus de précision possible. Il s’agit en fait de synthétiser vos remarques pour donner en une ou deux phrases une réponse à la question.

Enfin, la dernière partie de la conclusion, appelée “ouverture“, consiste à prendre de la distance par rapport au texte, et lier votre travail à une autre question intéressante sur le même sujet que vous ne traiterez pas ici. Cette question doit être complémentaire et liée au texte que vous avez étudié.

Vous pouvez aussi ouvrir sur un autre aspect du texte que vous n’avez pas pu traiter dans le commentaire car votre problématique ne vous le permettait pas, ou ouvrir sur d’autres textes ayant la même thématique, ou un style similaire.

Le mot de la fin

Avec cette méthode du commentaire littéraire, vous avez toutes les clefs en main pour obtenir une excellente note au bac de français ! Mais le plus important reste l’entraînement.

Alors commencez dès maintenant : essayez de rédiger des introductions sur les textes que vous étudiez en classe, imaginez des plans, et faites les exercices donnés par vos professeurs.

N’hésitez pas à poser des questions dans les commentaires, je me ferai un plaisir d’y répondre !

Sur le même sujet : Comment rédiger un axe de commentaire littéraire ? / Comment commencer l’introduction du commentaire littéraire ?

Besoin d’une aide personnalisée ?

Je propose également des cours particuliers pour tous niveaux :

  • Préparation d’examens
  • Stages méthodologiques
  • Révisions culture littéraire
  • Grammaire et orthographe
  • Et bien d’autres possibilités

Le tout en 100% distanciel (par WebCam) à partir de 30 euros / heure.

N’hésitez pas à me contacter ([email protected]) pour davantage de renseignements, et pour réserver votre premier cours !

Recommended Articles

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *