Je vous partage ici un exemple d’introduction de commentaire littéraire. J’espère qu’il vous permettra de mieux comprendre ce qui est attendu au bac de français. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaire !

Vous trouverez d’abord l’introduction en un seul bloc, puis accompagnée d’explications et de mises en contexte. Si vous ne les avez pas encore lu, je vous suggère de jeter un oeil à mes articles sur la méthode complète du commentaire littéraire, et la méthode détaillée de l’introduction du commentaire.

Exemple d’introduction pour un commentaire littéraire sur un passage de Bel-Ami de Maupassant :

Bel-Ami est un roman de Maupassant publié en feuilleton entre le 06 avril et le 30 mai 1885 dans le journal Gil Blas. C’est l’histoire de Georges Duroy qui, sorti de sa misère par une ancienne connaissance, part à la conquête de Paris par le biais du journalisme et des femmes. On y retrouve le cynisme et l’ironie caractéristiques de l’écriture de Maupassant.

Le passage que nous allons étudier se situe aux pages 227-230 de l’édition GF dossier. Il dépeint la visite de George Duroy accompagné de sa femme Madeleine dans sa terre natale. On y voit le tableau d’un campagne profonde, bien loin de la vie parisienne observable dans le reste du roman. C’est justement ce choc, cette opposition qui sera au centre de l’étude de ce passage. Il s’agira de se demander comment l’opposition entre Paris et la campagne dépeinte dans ce texte met en lumière l’évolution du personnage de Duroy.

Dans l’optique d’éclaircir cette interrogation, nous travaillerons en premier lieu sur l’opposition entre deux mondes singulièrement différents. Ensuite, nous aborderons la moquerie et le cynisme dans l’extrait ainsi que le rapport de valeurs qu’ils établissent.

Analyse de l’exemple d’introduction de commentaire littéraire :

Dans cette partie, je vais décomposer cette introduction pour expliquer son fonctionnement. De plus, je proposerai quelques alternatives possibles.

I. Phrase d’accroche / Présentation de l’oeuvre

Bel-Ami est un roman de Maupassant publié en feuilleton entre le 06 avril et le 30 mai 1885 dans le journal Gil Blas. C’est l’histoire de Georges Duroy qui, sorti de sa misère par une ancienne connaissance, part à la conquête de Paris par le biais du journalisme et des femmes. On y retrouve le cynisme et l’ironie caractéristiques de l’écriture de Maupassant.

Explication :

Ici, j’ai opté pour quelque chose de très simple. Le premier mot de l’introduction est le titre de l’oeuvre. Ensuite je présente succinctement le contexte de parution, l’intrigue ainsi que les grandes caractéristiques du texte.

J’ai choisi de ne pas présenter l’auteur, mais on aurait tout à fait pu commencer par cela : “Maupassant est un auteur et journaliste de la deuxième moitié du XIXe siècle. Protégé de Flaubert, ll s’illustre dans les genres de la nouvelle et du roman avec des textes fantastiques comme Le Horla, sa nouvelle la plus connue, ou réalistes comme son roman Bel-Ami.”

En commençant par une présentation biographique, on peut facilement revenir à l’oeuvre étudiée et retomber sur ses pattes. En revanche, il faut éviter l’écueil du “bavardage”, c’est à dire de consacrer une page à la biographie de l’écrivain. Ce n’est pas ce qui est demandé.

Il faut donc habillement choisir les informations que l’on souhaite mettre en avant. Idéalement, elles doivent permettre d’éclairer l’analyse du texte.

II. Présentation du passage étudié :

Le passage que nous allons étudier se situe aux pages 227-230 de l’édition GF dossier. Il dépeint la visite de George Duroy accompagné de sa femme Madeleine dans sa terre natale. On y voit le tableau d’une campagne profonde, bien loin de la vie parisienne observable dans le reste du roman.

Explication :

La présentation du passage est assez libre. J’ai commencé par indiquer sa localisation dans l’oeuvre, ce qui n’est pas obligatoire. Parfois, il est utile de rappeler où se situe la scène dans l’économie de l’oeuvre. C’est à dire avant quel passage charnière, ou après quelle grande scène.

J’ai ensuite résumé le passage en 2 phrases. Là encore, inutile de trop s’attarder. Il s’agit simplement de montrer que vous savez être synthétique et que vous avez compris le texte. Pas besoin de raconter dans le détail : le correcteur connait le texte.

III. Annonce de la problématique :

C’est justement ce choc, cette opposition qui sera au centre de l’étude de ce passage. Il s’agira de se demander comment l’opposition entre Paris et la campagne dépeinte dans ce texte met en lumière l’évolution du personnage de Duroy.

Explication :

La première phrase est une phrase de transition. Elle permet de passer de la présentation du passage à la problématique. Il faut dans l’idéal toujours réussir à créer une transition douce. Le but est de donner l’impression que la problématique vient d’elle-même et qu’elle n’est pas artificiellement plaquée sur le texte.

J’ai ensuite formulé la problématique sous la forme d’une interrogation indirecte ; c’est à dire que l’on retrouve un mot interrogatif (le verbe demander), mais que la phrase ne comporte pas d’inversion sujet-verbe, ni de point d’interrogation.

L’autre forme possible aurait été l’interrogation directe : “Nous pouvons donc nous demander : comment l’opposition entre Paris et la campagne dépeinte dans ce texte met-elle en lumière l’évolution du personnage de Duroy ?”

IV. Annonce du plan :

Dans l’optique d’éclaircir cette interrogation, nous travaillerons en premier lieu sur l’opposition entre deux monde singulièrement différents. Ensuite, nous aborderons la moquerie et le cynisme dans l’extrait ainsi que le rapport de valeurs qu’ils établissent.

Explication :

Comme pour la problématique, on commence ici par une courte phrase de transition qui permet de souligner que le plan a vraiment pour but d’offrir une réponse structurée à la question posée.

Pour articuler les deux parties qui composent le plan, j’utilise des mots de liaison. On peut utiliser n’importe-lesquels, les plus courants sont : “en premier lieu – en second lieu” et “d’abord – ensuite – enfin”.

Pour aller plus loin

J’espère que cet exemple d’introduction pour le commentaire littéraire vous sera utile. Si vous cherchez à aller plus loin et à vous améliorer dans cet exercice, les articles suivant pourraient vous intéresser :

Besoin d’une aide personnalisée ?

Je propose également des cours particuliers pour tous niveaux :

  • Préparation d’examens
  • Stages méthodologiques
  • Révisions culture littéraire
  • Grammaire et orthographe
  • Et bien d’autres possibilités

Le tout en 100% distanciel (par WebCam) à partir de 30 euros / heure.

N’hésitez pas à me contacter ([email protected]) pour davantage de renseignements, et pour réserver votre premier cours !

Recommended Articles

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *