Comment reconnaître les fonctions grammaticales ?

Toute analyse grammaticale repose sur une connaissance terminologique des classes et des fonctions grammaticales. Il faut donc savoir comment les reconnaître.

Nous verrons d’abord comment différencier la classe grammaticale de la fonction. Ensuite nous verrons quels sont les différents types de fonctions. Enfin, nous verrons la liste des principales fonctions et le moyen de les différencier.

Il peut être difficile de reconnaître la fonction d’un mot, puisqu’elle change selon la phrase. Contrairement aux natures qui sont toujours les mêmes, les fonctions dépendent du contexte et de l’organisation d’une phrase.

Heureusement, il existe des critères simples pour les reconnaître.

Comment différencier la classe grammaticale de la fonction ?

La classe (ou nature) grammaticale d’un mot est comme sa carte d’identité : elle ne change jamais.

En revanche, la fonction est comme son métier. Un même mot peut exercer différentes fonctions.

Par exemple, un nom commun restera toujours un nom commun. Mais il peut être sujet dans une phrase (Mon chat mange de l’herbe) et COD dans une autre (Les hommes de l’espace ont enlevé mon chat).

Pour reconnaître la classe grammaticale on se posera la question “comment s’appelle ce mot ?”. Pour la fonction, ce sera plutôt la question “à quoi sert ce mot dans cette phrase”.

Quels sont les différents types de fonctions ?

Il existe deux classement principaux pour les fonctions grammaticales.

Le premier consiste à les trier selon l’éléments de la phrase auquel elles se rapportent. Dans ce classement, on retrouve les fonctions liées au groupe nominal, les fonctions liées au verbe, et les fonctions liées à la phrase.

On peut aussi classer les fonctions en fonction de leur caractère facultatif ou essentiel.

Si une fonction ne peut pas être supprimée, elle est dite essentielle à la phrase. Si on peut la supprimer, elle est dite facultative.

J’adopterai ici le deuxième classement qui me semble plus simple, tout en précisant à quel élément de la phrase se rapportent les différentes fonctions.

Comment reconnaître les fonctions grammaticales facultatives ?

Les fonctions grammaticales facultatives apportent une précision à la phrase ou au groupe nominal. Cependant, quand on les supprime, la phrase reste correcte.

I. Fonctions liées au nom :

  • L’épithète est un adjectif directement collé au nom qu’il complète. Ex : Mon petit chat.
  • Le complément du nom apporte une précision sur un nom et établit souvent une relation d’appartenance. Il est introduit par une préposition. Ex : Le chat de ma tante.

II. Fonctions liées à la phrase :

Le complément circonstanciel (lieux, temps, manière, cause, conséquence) apporte une précision sur la manière dont se déroule une phrase. Ex : J’irai le voir demain.

Il peut être assuré par différentes natures grammaticales :

  • Adverbe : Il mange vite.
  • Groupe nominal : Il dort le matin.
  • Groupe prépositionnel : Il dort dans son lit.
  • Gérondif : Je l’ai aperçu en passant.
  • Proposition subordonnée conjonctive circonstancielle : Il rit comme s’il voulait réveiller tout le quartier.
  • Groupe infinitif : Lavez-vous les mains avant de manger.

Comment reconnaître les fonctions grammaticales essentielles ?

Les fonctions essentielles ne peuvent pas être supprimées de la phrase sous peine qu’elle ne devienne incorrecte.

III. Les fonctions liées au verbe :

  • Le sujet indique qui fait l’action ou qui la subit quand le verbe est un verbe d’état ou que la phrase est passive. Pour l’identifier, on pose la question “qui est-ce qui ?” Ex : Mon chat mange le canapé. -> Qui est-ce qui mange le canapé ? Mon chat. Donc mon chat est sujet de la phrase.
  • Le verbe est autant une classe grammaticale qu’une fonction grammaticale. Il exprime une action ou un état.
  • Le COD répond aux questions “qui ?” “quoi ?” Ex : Mon chat mange le canapé. Mon chat mange quoi ? Le canapé. Donc le canapé est COD de la phrase.
  • Le COI répond aux questions “à qui ?” “à quoi ?” “de qui ?” “de quoi ?” Ex : J’en ai parlé à ma tante. J’en ai parlé à qui ? À ma tante. Donc à ma tante est COI de la phrase.
  • L’attribut du sujet est un adjectif séparé du nom ou pronom qu’il complète par un verbe de perception ou d’état (sembler, être, paraître …) Ex : Il est beau.

Attention à la différence entre COI et Complément du nom

On confond souvent ces deux fonctions grammaticales, car les deux peuvent répondre à la question “de qui”. Ex : je parle souvent de toi / C’est le chien de ma tante que je préfère.

Dans les deux cas on pourrait dire “de qui” -> de toi / “de qui” de ma tante. Seulement, le premier est un COI car il complète un verbe et le second un complément du nom car il complète un nom.

La première est également une fonction essentielle alors que la seconde est une fonction facultative.

Le test de pronominalisation pour identifier le sujet

Pour identifier un sujet long dans son intégralité, on peut utiliser le test de pronominalisation. Il s’agit de reformuler la phrase avec un pronom en position de sujet. Tout ce qui a été supprimé dans le changement appartient au groupe sujet.

Exemple : Le grand chat de ma tante qu’on avait perdu il y a quelques années à la campagne est revenu ce matin. -> Il est revenu ce matin.

Tout ce qui a été supprimé pour devenir “il” appartient au groupe sujet.

Conclusion :

Pour pouvoir analyser des textes de manière rigoureuse, il est nécessaire de savoir nommer les différents éléments de la phrase. Pour cela, il faut pouvoir reconnaître la classe grammaticale des mots, et identifier leur fonction.

En cas de doute il faut procéder par élimination. Vérifier d’abord si la fonction est essentielle ou facultative, puis vérifier si elle se rapporte à un nom, à un verbe ou à une phrase. Vouloir identifier directement une fonction peut mener à des erreurs, donc il faut procéder de manière méthodique.

Besoin d’une aide personnalisée ?

Je propose également des cours particuliers pour tous niveaux :

  • Préparation d’examens
  • Stages méthodologiques
  • Révisions culture littéraire
  • Grammaire et orthographe
  • Et bien d’autres possibilités

Le tout en 100% distanciel (par WebCam) à partir de 30 euros / heure.

N’hésitez pas à me contacter ([email protected]) pour davantage de renseignements, et pour réserver votre premier cours !

Recommended Articles

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *