Comment faire la différence entre un essai et un roman ?

Quelle est la différence entre un essai et un roman ?

J’ai constaté que la réponse n’était pas si claire et limpide que l’on pourrait le croire.

Pourtant la question de l’identification du genre littéraire est primordiale à plusieurs niveaux : pour comprendre pleinement sa lecture, dans le cas d’une analyse demandée pour un examen, ou même si l’on souhaite écrire un texte.

Pour faire simple, la différence entre un essai et un roman est la suivante : le roman est un genre narratif alors que l’essai est un genre argumentatif.

L’objectif des deux n’est à priori pas le même. Pourtant, la ligne peut être assez fine. Je vous explique ici toutes les subtilités.

Pourquoi faire la différence entre un essai et un roman ?

On pourrait se dire que l’important est d’apprécier sa lecture, et que qualifier un texte n’est finalement pas nécessaire. Seulement, de nombreuses situations exigent du lecteur qu’il soit capable d’adopter un regard analytique. Pour cela, il est primordial de savoir à quel genre de texte il a affaire.

Dans le cadre d’un examen :

C’est le cas le plus fréquent. Si vous êtes candidat pour un examen comme le Bac de Français ou une licence de lettres ou un concours comme le CAPES, vous ne pouvez pas vous permettre d’imprécisions.

Quel que soit l’exercice demandé, il faudra identifier clairement le texte en introduction. Ainsi, dans ce type d’exercices, la confusion entre essai ou roman vous serait fatale.

Pour parfaitement comprendre sa lecture

On ne lit pas un essai comme on lit un roman.

L’essai suppose que l’auteur parvienne à convaincre le lecteur. Aussi, la thèse est-elle plus explicite, à l’instar des arguments.

Dans un roman, l’auteur peut donner son avis par l’intermédiaire des personnages et de leur traitement, mais le succès du roman ne présuppose pas l’adhésion du lecteur, contrairement à l’essai.

Pour écrire :

Si vous vous lancez dans l’écriture, il est important de parfaitement définir vos objectifs.

Si vous souhaitez partager des émotions, faire voyager le lecteur, lui présenter différentes idées sans forcément trancher : orientez-vous vers le roman.

Enfin, si vous voulez présenter une thèse précise et y faire adhérer le plus grand nombre : rédigez un essai.

Quels sont les points communs possibles des deux genres ?

La difficulté pour distinguer les deux genres réside dans leurs points communs.

Par exemple, un essai est généralement plus court qu’un roman. Mais on trouve des essais très longs (comme les essais de Montaigne) et des romans très courts.

C’est donc non pas sur la forme mais sur le fond qu’il faut chercher à les distinguer.

Autre difficulté, le roman peut être un roman à thèse. Dans ce cas, il présente, par la fiction, des arguments et exemples pour convaincre. Ainsi, le roman à thèse et l’essai sont très proches dans leurs objectifs.

Le roman Gargantua de Rabelais, par exemple, présente les avantages d’un modèle éducatif Humaniste avec le personnage de Ponocratès. Dans ce texte, Rabelais soutient une thèse, et pourtant il ne s’agit pas d’un essai mais bien d’un roman. Ce qui prouve encore une fois la subtilité de la différence entre essai et roman.

Éléments pour faire la différence entre l’essai et le roman :

Pour répondre à cette question complexe, commençons par essayer de trouver les caractéristiques récurrentes de ces genres.

Premièrement, on remarque que souvent les essais sont rédigés à la première personne.

Cependant, il existe également de nombreux romans à la première personne, et certains essais sont écrits à la troisième personne avec une composante fictionnelle.

L’essai relève du genre de l’argumentation et le roman devrait relever du genre de la fiction.

Cependant, le roman est un objet insaisissable qui transcende bien souvent ces classifications poreuses.

Si donc un roman peut relever également du genre de l’argumentation, on peut cependant noter que l’essai appartient à l’argumentation directe là ou le roman appartient généralement à l’argumentation indirecte. Cela signifie que l’essai met l’analyse, l’étude et l’argumentation au premier plan, alors que le roman les masque derrière une intrigue, des personnages, et seules quelques phrases laissent transparaitre parfois les opinions de l’auteur …

Certains essais intègrent une part de fiction.

En effet, il est bien souvent nécessaire de passer par le récit pour convaincre et persuader plus efficacement. Mais dans un essai, le récit sera tout entier dédié à l’argumentation de son auteur.

Dans un roman, l’intrigue se libère bien souvent de ces contingences, les personnages peuvent prendre une existence propre, et ne vont pas toujours dans la direction souhaitée par l’auteur.

En d’autres termes, dans un roman, la narration prime, alors que dans un essai, c’est l’argumentation qui est prioritaire.

Enfin, ce qui peut généralement faire remarquer que l’on lit un essai et non un roman, c’est le registre littéraire employé.

Dans un essai, l’auteur va souvent recourir au registre didactique pour en apprendre plus au lecteur sur un sujet, puis au registre polémique pour confronter fictivement les thèse adverses à la sienne et enfin convaincre le lecteur.

Peut-on définir l’essai ?

Malgré ces difficultés, il est possible de définir l’essai de la manière suivante : genre littéraire présentant une réflexion et une thèse sur un sujet. Il exprime souvent la subjectivité de l’auteur par une argumentation directe.

Certes, on pourra toujours trouver des romans qui entrent dans cette définition, mais en règle générale, le critère d’argumentation directe est distinctif.

Conclusion sur la différence entre un essai et un roman :

Pour conclure, la différence entre le roman et l’essai est parfois difficile à percevoir car ce sont deux genres libres et peu contraints en matière de forme. C’est donc sur le fond qu’il faut chercher à les distinguer. Mais là encore, ce n’est pas toujours évident.

Pour faire la différence entre un essai et un roman, il faut donc simplement se poser la question suivante : la priorité de l’auteur est-elle d’argumenter, ou de raconter ? L’essai sera toujours plus proche de l’argumentation que le roman.

Dernier conseil : réfléchir, mais pas trop. Instinctivement, vous devriez être capable de dire si le texte que vous avez sous les yeux est un essai ou un roman.

Faites-vous confiance, vérifiez les critères mentionnés plus haut, et tranchez. N’hésitez pas à exprimer votre doute en l’expliquant. Une réflexion sera toujours valorisée par rapport à une affirmation arbitraire sans argument.

Article qui pourrait vous intéresser : Comment définir la littérature ?

Besoin d’une aide personnalisée ?

Je propose également des cours particuliers pour tous niveaux :

  • Préparation d’examens
  • Stages méthodologiques
  • Révisions culture littéraire
  • Grammaire et orthographe
  • Et bien d’autres possibilités

Le tout en 100% distanciel (par WebCam) à partir de 30 euros / heure.

N’hésitez pas à me contacter ([email protected]) pour davantage de renseignements, et pour réserver votre premier cours !

Recommended Articles

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *