Si vous passez le bac de français cette année et que vous voulez apprendre à réussir un bon commentaire littéraire sur un roman, vous êtes au bon endroit !

Cet article porte sur ce qui distingue le genre narratif (romans et nouvelles) des autres genres ; pour la méthode du commentaire littéraire, c’est ici.

Tous les textes ne se commentent pas de la même manière. Pour réussir un bon commentaire sur un roman ou une nouvelle, il est important de maîtriser le vocabulaire spécifique de ce genre littéraire et de porter attention à certains aspects particuliers du texte.

J’évoquerai d’abord le vocabulaire général du roman, je parlerai ensuite du schéma narratif pour enfin m’intéresser aux types et genres de textes narratifs puis aux enjeux du texte narratif.

Comment faire un commentaire littéraire d’un roman ?

Pour faire le commentaire littéraire d’un roman, il faut commencer par s’intéresser à son intrigue (ce qu’il raconte), le replacer dans un contexte, puis observer la narration, la façon dont le texte est raconté. Comme pour tout commentaire, on s’appuiera donc sur le fond et sur la forme.

Donc pour analyser un roman dans un commentaire, il sera utile de maîtriser le contexte de publication (dans les grandes lignes) et le mouvement littéraire prédominant de l’époque. Par exemple, pour un roman de 1800, on sait que l’on se trouve dans l’après Révolution, à l’époque romantique.

Quand on commente un texte narratif, il faut également s’assurer qu’il n’a pas une visée argumentative latente. On se pose donc la question du but du texte : présenter un personnage, décrire un lieu, faire avancer l’histoire, ou critiquer la société ?

Sans plus attendre, plongeons plus avant dans dans le vocabulaire spécifique au genre narratif. La maîtrise de ce vocabulaire vous garantira une meilleure aisance, peu importe le texte que vous rencontrerez le jour de l’épreuve.

Le vocabulaire du roman et de la nouvelle

Quelles sont les caractéristiques d’un roman ?

Le roman est le genre littéraire dominant depuis le XIXe siècle. Ses caractéristiques principales sont la narration d’une intrigue le plus souvent fictionnelle, une longueur supérieure à celle de la nouvelle, et l’utilisation de la prose en opposition aux oeuvres versifiées.

Quel est le but d’un roman ?

Le roman n’a pas un but unique commun à l’ensemble des auteurs. Cependant, on note que la plupart des romans cherchent à divertir le lecteur et que certains ajoutent une dimensions didactique ou argumentative. De plus, le roman interroge son rapport à la réalité et au personnage.

Qu’est-ce qu’une nouvelle ?

Deuxième genre narratif, très populaire au XIXe siècle, mais encore en vogue aujourd’hui, la nouvelle est un récit généralement court, centré sur quelques personnages et une seule intrigue. Le dénouement repose souvent sur un effet de chute invitant à une relecture d’ensemble.

Le narrateur 

Le narrateur est un instance du roman : c’est celui qui raconte l’histoire. Il peut être un personnage du roman, ou simplement une voix qui conte l’intrigue au lecteur. Dans certains cas, le romancier fait le choix de se mêler au narrateur, comme dans l’autobiographie par exemple.

Le romancier

Le romancier est celui qui écrit le roman. Il ne faut pas le confondre avec le narrateur. Même s’il écrit les mots du narrateur, ce n’est pas lui qui raconte l’histoire dans le roman. Il ne faut pas non plus confondre le romancier avec ses personnages, ce serait un raccourcit maladroit.

La focalisation

La focalisation désigne le point de vue adopté pour raconter l’histoire. On parle de focalisation interne quand le narrateur raconte depuis un personnage, focalisation externe quand il voit les personnages, mais n’accède pas à leurs pensées, et focalisation zéro quand il sait tout.

L’incipit

L’incipit est le début d’un roman. Il possède deux fonctions classiques : la fonction présentative qui vise à présenter les personnages, l’intrigue, et le cadre spatio-temporel ; la fonction apéritive qui cherche à donner envie au lecteur de poursuivre sa lecture.

Dans le cadre des révisions du Bac, il est important de lire plusieurs incipits pour avoir une bonne connaissance des principales manières de construire le début d’un récit. Voici quelques exemples d’incipits célèbres à connaître :

Quand l’intrigue commence directement dans une action en cours de déroulement, on parle d’incipit in medias res.

Par analogie, on désigne la fin d’un roman par le terme d’excipit.

Récit enchâssé 

Il s’agit d’un récit intégré dans un autre récit (une histoire dans l’histoire). On trouve beaucoup ce procédé dans les romans baroques, foisonnants d’intrigues et de personnages. Il tend ensuite à être délaissé au profit de l’analyse de l’intériorité des personnages.

Analepse

Pour commenter un texte narratif, on ne parlera pas de flashback comme au cinéma, mais d’analepse, terme adapté pour désigner un retour en arrière. La maîtrise de ce type de vocabulaire précis fera toujours bonne impression sur une copie d’examen.

Le contraire d’une analepse est une prolepse, c’est à dire, un bon en avant dans le temps.

Ellipse

L’ellipse consiste à faire le choix délibéré de passer sous silence, de ne pas raconter plusieurs éléments de l’intrigue afin d’avancer plus vite. Souvent elle passe sous silence des éléments inutiles à l’intrigue : “après leur mariage, ils voyagèrent 2 ans. C’est à leur retour que …”

Qu’est-ce que le schéma narratif ? Comment l’utiliser dans le cadre d’un commentaire littéraire sur le roman ?

Le schéma narratif est un concept littéraire qui nous vient du critique russe Vladimir Propp. C’est en fait une façon de découper tout texte narratif en 5 étapes principales : 1. Situation initiale ; 2. Élément perturbateur ; 3. Péripéties ; 4. Dénouement ; 5. Situation finale.

Comme on considère que la grande majorité des textes narratifs vont se rapprocher de ce schéma canonique, on peut l’exploiter dans le cadre du commentaire littéraire sur un roman ou une nouvelle en identifiant à quelle partie du schéma le texte correspond. Cela est utile pour comprendre son objectif.

Commentaire littéraire sur un texte narratif : comment analyser un roman ?

Les principaux types et genres de textes narratifs

En dehors de la distinction évidente entre roman et nouvelle, il faudra, pour réussir un commentaire littéraire sur le roman, être capable de reconnaître certains types de textes narratifs bien particuliers.

Qu’est-ce qu’un roman épistolaire ?

Un roman épistolaire est un roman dont l’intrigue est construite sur un échange de lettres entre les personnages. Ce type de romans est très à la mode au XVIIIe siècle, et moins aujourd’hui, quoique le dernier roman de Virginie Despentes, Cher Connard, soit un roman épistolaire par e-mail.

Les romans épistolaires les plus connus sont sans aucun doute Les liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos et Lettres persanes de Montesquieu. Le genre épistolaire est au programme du bac de français pour les séries technologique avec le roman Mémoires de deux jeunes mariées de Balzac.

Qu’est-ce qu’un roman d’analyse ?

Un roman d’analyse est un roman qui relègue l’intrigue au second plan au profit des personnages. Le but du roman d’analyse est d’analyser les sentiments et pensées des personnages de manière fine et précise. On parle également de roman psychologique.

Qu’est-ce qu’un roman historique ?

Un roman historique est un roman qui développe une intrigue ancrée dans un contexte historique. Le but est d’offrir une vision intérieure de ce contexte historique et donc, une pédagogie immersive pour le lecteur qui souhaite en apprendre plus sur une période ou un personnage.

Qu’est-ce qu’une autobiographie ?

Une autobiographie est un texte narratif ou l’auteur se confond avec le personnage et le narrateur. C’est à dire que l’auteur prend pour sujet sa propre vie, et cherche à la raconter de manière juste, sans dissimuler ni mentir. Il passe un pacte autobiographique avec le lecteur.

Qu’est-ce qu’un roman d’apprentissage ?

Un roman d’apprentissage, ou roman d’éducation, est un roman où le personnage sort grandi de sa quête. C’est souvent l’occasion pour l’auteur de transmettre ses idées, principes éducatifs, ou de société au lecteur par une pédagogie de l’exemple.

Il existe bien entendu des tonnes d’autres sous-genres, mais ceux mentionnés ici sont particulièrement important, puisqu’ils orienteront le lecteur, dans sa posture de commentateur, quant à l’objectif du texte. Donc les reconnaître aide à trouver le plan et la problématique.

Quels sont les mouvements littéraires à connaître pour le commentaire littéraire sur le roman ?

Commentaire littéraire sur un texte narratif : comment analyser un roman ?

Comme toute oeuvre littéraire, le roman s’inscrit dans une mouvance esthétique liée à une époque. Aussi, il sera très utile au candidat de connaître les principaux mouvements littéraires, de l’Humanisme au nouveau-roman. Cet article contient les principaux mouvements à réviser.

Les enjeux du texte narratif

Comme pour n’importe quel commentaire littéraire, c’est la compréhension des enjeux du texte narratif qui va permettre une analyse efficace. Pour apprendre à trouver facilement les enjeux de l’extrait que vous devez commenter, voici quelques questions à se poser :

  • Le texte cherche-t-il à susciter l’intérêt du lecteur avec du suspens ? Si oui, on y verra un enjeu narratif.
  • Le texte propose-t-il une vision morale, ou une critique sociale du monde ? Si oui, on y verra un enjeu critique.
  • Le texte semble-t-il chercher à s’éloigner des canons esthétiques d’une période ? Si oui, on y verra un enjeu esthétique.

Autres questions :

Vous l’aurez compris, commenter un texte littéraire, et notamment un roman, c’est avant tout se questionner. Voici donc quelques questions à vous poser face à un roman ou une nouvelle pour mieux cerner ses enjeux et ses spécificités :

  • Qui est le narrateur ? Adopte-t-il une focalisation interne ou externe ?
  • Où se place l’extrait à commenter dans le schéma narratif de l’oeuvre ?
  • Le texte fait-il avancer l’intrigue (narratif) ou s’attarde-t-il sur un personnage ou un paysage (descriptif) ?
  • De quel mouvement littéraire ce texte peut-il être rapproché ?
  • Ce texte semble-t-il respecter les règles de son époque, de son mouvement littéraire, de son type de texte ?

Derniers conseils pour réussir un commentaire littéraire sur un roman

En guise de conclusion, j’ajouterai que l’essentiel pour aborder sereinement l’épreuve du commentaire littéraire, quel que soit le genre du texte sur lequel vous serez interrogé, est de posséder un bon bagage culturel sur la notion.

Il est également important d’être capable d’analyser des figures de style précises. Pour cela, je vous renvoie vers mon article sur les principaux procédés stylistiques utiles pour le commentaire littéraire.

Pour compléter vos révisions, vous pouvez aussi jeter un oeil à mon article sur le commentaire littéraire d’un texte de théâtre.

Besoin d’une aide personnalisée ?

Je propose également des cours particuliers pour tous niveaux :

  • Préparation d’examens
  • Stages méthodologiques
  • Révisions culture littéraire
  • Grammaire et orthographe
  • Et bien d’autres possibilités

Le tout en 100% distanciel (par WebCam) à partir de 30 euros / heure.

N’hésitez pas à me contacter ([email protected]) pour davantage de renseignements, et pour réserver votre premier cours !

Recommended Articles

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *