Si vous êtes en série technologique et que vous passez le bac de français cette année, vous pourriez avoir besoin de la méthode de l’essai.

Cette épreuve introduite par la réforme du lycée de 2018 va de paire avec la contraction de texte et propose son lot d’écueils à éviter.

L’essai se rapproche de la dissertation, mais vous n’avez que 2 heures pour le traiter. Il faut donc parvenir à vite rassembler vos connaissances sur le sujet, et à organiser vos idées dans un plan précis. Pour un exemple d’essai rédigé : c’est ici.

Qu’est-ce qu’un essai ?

L’essai est un exercice de réflexion qui partage de nombreux points communs avec la dissertation. Vous devez répondre à une question posée en mobilisant vos connaissances littéraires, scolaires et personnelles.

L’essai et la contraction de texte sont réunis dans une seule et même épreuve. La question posée pour l’essai s’appuie donc généralement sur le texte contracté. L’objet d’étude concerné par cette épreuve est toujours le même : “la littérature d’idées du XVIe siècle au XVIIIe siècle

La méthode de l’essai : quels sont les attendus ?

Essai : la méthode pour le bac technologique (avec PDF à télécharger)

Comment répondre à un essai ? La réponse est : en démontrant une réflexion construite.

Le but de l’essai est de montrer que vous êtes capable d’argumenter et de mobiliser votre culture littéraire. Le correcteur attendra de vous :

  • Un travail construit (introduction – développement construit – conclusion)
  • Des arguments variés appuyés sur des exemples concrets.
  • Des références au texte contracté, à l’œuvre au programme et à votre culture personnelle.
  • Un vocabulaire riche, une syntaxe rigoureuse et une orthographe correcte.
  • Un plan qui envisage tous les aspects de la question (ouverture d’esprit !)

En d’autres termes, il ne s’agit pas simplement de répondre en une phrase à la question posée. Le bac de français marque la fin de votre cursus de français dans le secondaire. Ses épreuves ont pour but d’évaluer vos acquis sur l’ensemble de ce cursus.

Pensez donc que le correcteur attendra de vous que vous remobilisiez ce que vous avez pu travailler pendant toutes ces années : votre réflexion a été formée à l’instar de votre culture et de votre rédaction, utilisez-les pour répondre à l’essai !

Comment préparer votre brouillon ?

Comme pour toute épreuve, et même si vous avez moins de temps que pour le commentaire littéraire, il est nécessaire de préparer votre travail au brouillon. Voici la méthode pour préparer efficacement le brouillon de votre essai.

La première chose est d’analyser le sujet (définir les mots principaux et le reformuler – vérifier si c’est une question ouverte ou fermée).

Pour cela rien de plus simple, cherchez si le sujet demande à être validé ou invalidé (réponse par oui, je suis d’accord, ou non, je ne suis pas d’accord) ou s’il vous demande de lister plusieurs arguments et idées (sujet commençant par un mot interrogatif).

Exemple de question fermée : “Pensez-vous que la littérature soit une arme efficace pour lutter contre les inégalités ?”

Exemple de question ouverte : “En quoi la littérature peut-elle s’avérer efficace pour lutter contre les inégalités ?”

Si la question est fermée, vous chercherez un plan dialectique, si la question est ouverte, vous chercherez un plan thématique.

Quelle est la différence entre un plan dialectique et un plan thématique ?

Un plan dialectique envisage la réponse à la question posée sous la forme d’une discussion. Il propose donc des arguments allant dans le sens du sujet (thèse), des arguments montrant les limites de la thèse (antithèse), et parfois, des arguments permettant de dépasser l’opposition de la thèse et de l’antithèse (synthèse ou dépassement).

Un plan thématique propose plusieurs arguments allant dans le sens du sujet. En fait, un plan thématique est utilisé quand le sujet demande des éléments de réponse particuliers. Par exemple, à la question “pourquoi faut-il lire ?” on répondrait par un plan thématique : I. Lire pour se détendre ; II. lire pour se cultiver ; III. Lire pour développer ses capacités cognitives.

Comment trouver des idées pour un essai ? La méthode du tableau :

Vous devrez mobiliser toutes vos connaissances autour du sujet. Pour cela utilisez un tableau comme suit :

Arguments :



Exemples :



Commencez par remplir ce qui vous vient en tête (un argument a besoin d’un exemple, mais l’exemple peut faire naître l’argument). Donc si vous pensez en premier à un discours vus en cours, ou à un livre lu, inscrivez-le dans la colonne exemple, puis cherchez quel argument mettre à côté.

Il est primordial que votre devoir intègre des arguments et exemples issus :

  • du texte de la contraction
  • de l’œuvre du programme étudiée
  • de votre culture personnelle (livres lus, actualité, cours des années précédentes …)

Pour cette raison, je vous conseille de réaliser une fiche développée de la séquence sur la littérature d’idées.

Essayez d’apprendre des citations issues de l’oeuvre au programme, et de retenir quelques mots de chacun des textes du parcours. Quand vous voyez sur votre temps libre quelque chose qui vous fait penser à cette thématique, notez-le également. Vous arriverez ainsi mieux préparé, et avec des exemples en tête !

Une fois que vous avez trouvé vos arguments et exemples, organisez-les dans un plan construit (idéalement 2 ou 3 grandes parties avec chacune 2 sous-parties contenant 1 argument et 1-2 exemples)

Terminez votre brouillon en rédigeant l’introduction (phrase d’accroche, annonce du sujet et définition des termes importants, annonce du plan).

Comment rédiger l’essai ?

Il ne vous reste plus qu’à passer du brouillon au propre. Pour cela, recopiez l’introduction, puis rédigez votre développement en reprenant et développant vos arguments et en les articulant avec les exemples que vous avez trouvés.

Rappelez-vous que l’organisation est la clé. Essayez d’être aussi fluide que possible. Idéalement, vos parties sont reliées par des transitions, et vous passez d’une idée à l’autre dans un ordre logique. Un bon devoir ressemble davantage à un raisonnement suivi qu’à une liste d’idées.

Respectez les alinéas, faites des phrases courtes et claires, relisez-vous bien pour vérifier la syntaxe et l’orthographe.

Finissez par la conclusion en suivant l’ordre habituel (résumé du développement, rappel du sujet, réponse au sujet, ouverture facultative).

La méthode de l’essai au format PDF

Voici la méthode présentée dans cet article au format PDF. Vous pouvez la télécharger gratuitement pour vos révisions !

Enfin, si vous cherchez la méthode de la contraction de texte, la voici : https://la-classe-du-litteraire.com/contraction-de-texte-methode-et-exemple/

Besoin d’une aide personnalisée ?

Je propose également des cours particuliers pour tous niveaux :

  • Préparation d’examens
  • Stages méthodologiques
  • Révisions culture littéraire
  • Grammaire et orthographe
  • Et bien d’autres possibilités

Le tout en 100% distanciel (par WebCam) à partir de 30 euros / heure.

N’hésitez pas à me contacter ([email protected]) pour davantage de renseignements, et pour réserver votre premier cours !

Recommended Articles

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *